syndic sud vivarte

facebook2      twitter2

trait

ACTUALITES

trait

 

IMG 6175

 Liste des magasins en fermeture 

 

 

 

14/06/2017

Négo sur le travail du dimanche

Aujourd'hui s'est tenue une réunion de négociation concernant les contreparties pour le travail du dimanche sur le magasin la compagnie européenne de la chaussure.

Le calendrier de cette négociation est très serré, la direction devra aboutir avant la mi-juillet à un accord.

Si aucun accord n'est trouvé avec les partenaires sociaux, elle aura l'obligation de fermer ses magasins le dimanche.

À aujourd'hui ce sont 30 magasins de La CEC qui sont ouverts tous les dimanches principalement dans la région parisienne.

Le chiffre d'affaires réalisé le dimanche sur une année pour ces magasins représente environ 8 millions d'euros, ce qui représente plus que les pertes des 180 magasins qui sont prévus en fermeture d'ici le 31 août. La perte d EBITDA de ces magasins s'élève à environ 4,5 millions d'euros, soit un peu plus de la moitié des pertes de CA que la fermeture des magasins engendrerait.

Il est primordial dans les conditions actuelles du commerce que la direction trouve un accord qui puisse satisfaire les syndicats! les premières propositions qui ont été avancées par la direction lors de la réunion  ne vont pas en ce sens….

 

A aujourd'hui dans le groupe deux entreprises auraient signé des accords sur le travail du dimanche; nous avons récupéré celui de CAROLL qui est inacceptable pour notre syndicat! Vu que cet accord n'est pas un accord majoritaire un référendum serait organisé prochainement d’après la direction!

Cette information nous a été confirmée par la DRH de cette entreprise en début de semaine. 

En ce qui concerne Sud Vivarte, CAROLL International n'ayant pas pris la peine de nous inviter aux négociations,  nous réfléchissons à faire annuler cet accord par le tribunal de grande instance et de le saisir également pour une procédure pour entrave !

À suivre..........

 

14/06/2017

PSE CEC

Hier s'est déroulée la dernière réunion de consultation des représentants du personnel concernant le plan de sauvegarde de l'emploi de la CEC 
Le dossier devrait être déposé avant la fin de la semaine à la direccte 
Elle aura deux semaines pour se positionner sur la validation ou non du PSE dès quelle auras confirmé avoir reçu l'ensemble des documents sur le sujet à la direction. Les salariés vont devoir encore patienter quelques semaines, avant de connaitre enfin leur devenir

 

09/06/2017

ACCORD PSE HALLE AUX CHAUSSURES

Après 4 mois de négociations très tendues avec la Direction, les syndicats CFE-CGC, CGT et SUD ont décidé de signer cet accord.

L’accord comportent plusieurs mesures importantes pour les salariés sur lesquelles ces 3 syndicats n’ont pas cédées notamment :

  • LES MIXTES HAC /HAV : Ces  salariés pourront bénéficier de toutes les mesures du PSE après transfert de leur contrat à la HAV sous réserve d’un projet professionnel. Pour cela ils devront prendre contact avec le cabinet de reclassement SODIE. Pour les salariés qui souhaiteraient réintégrer une HAC, ils seront prioritaires sous conditions et pour cela se renseigner auprès du cabinet SODIE
  • MAGASINS QUI FERMERAIENT AVANT 31/12/2018:  Les salariés licenciés économique bénéficieront de toutes les mesures du PSE
  • 1 500 € brut  par année d’ancienneté  au lieu des 700 € proposés par la direction
  • AUTRES  MESURES D’ACCOMPAGNEMENT VISANT A FACILITER LES RECLASSEMENTS  :

Aide à la formation

Participation aux frais de recherche d’un nouvel emploi

Aide à la création ou à la reprise d’une entreprise ou d’un commerce

Aide à la mobilité géographique  

 Frais de déménagement

Indemnisation d’un différentiel de loyer etc…..

D’autres mesures ont été négociées; vous recevrez toutes ces informations seulement APRES VALIDATION DE LA DIRECCTE  (inspection du travail)

POUR INFO 

 La direction avait mis en oeuvre un PDV pour les salariés du siège. Ce projet  était loin d’être clair, nous l’avions dénoncé dès le début des négociations car pour nous inapplicable !!! Au dernier moment, la direction a annulé ce plan créant un mal-être chez certains salariés qui avaient entamé des démarches.

Nous avons signé l’accord PSE qui permettra aux salariés de partir dignement  MAIS ce n’est pas pour autant que nous  cautionnons  tous ces licenciements dus  exclusivement aux erreurs stratégiques de nos différents dirigeants!!

 

 

1/06/2017

INFO PSE

SUD CGT et LA CFE CGC  ont signé ce matin l’accord sur le projet de redressement de la CEC. 

Ce qu’il faut bien comprendre, ce n’est pas parce que ces organisations syndicales ont validé le plan qu’ils cautionnent les fermetures et le licenciement des salariés,; ils ont signé, car au terme de 4 mois de réunions de négociations et d’échanges souvent musclés avec la direction, ils ont obtenu des accompagnements pour les salariés. Ces accompagnements seront comme vous pourrez le lire dans  l’accord  et ces annexes de tout ordre, financiers mais surtout d’accompagnements dans des projets de reclassements aussi bien en internes qu’en externes.

Des points de blocage ont été levés, notamment en ce qui concerne les salariés des magasins mixtes qui pourront bénéficier :

- Des reclassements internes en priorité après que les critères aient tourné pour les licenciements 

- ou pour les salariés qui auraient un projet en externe, de toutes les mesures des plans de départs volontaires y compris de la prime supra légale

Un autre point de blocage a été levé :

  • l’étendu des mesures du plan social à tout licenciement pour motif économique qui interviendrait d’ici le 31 décembre 2018, et ceci sur l’ensemble des établissements de la CEC siège, dépôt et magasins.

La prime supra légale à 1500€ par année d’ancienneté a également été un combat que nous avons gagné, mais,  qui n’était pas, à elle seule, une justification pour valider le PSE.

Nous regrettons juste que les zones d’emploi n’ont pas été étendues aux régions, mais limitées aux départements, ce qui réduit les possibilités de reclassement.

Nous avons été régulièrement sujet à de nombreuses critiques par une organisation syndicale qui n’était que très rarement présente autour des tables de négociation et qui n’a fait aucune proposition. 

Vous êtes nombreux à nous avoir téléphoné pour nous soutenir tout au long de ces 4 mois et vous en remercions.

Plusieurs d’entres nous ont mis leur vie entre parenthèse pendant cette période, nous avons appris à nous connaitre et à nous apprécier. L’intersyndicale a tenu malgré les tentatives de déstabilisation de la direction et du syndicat qui n’en faisait pas partie. 

Maintenant nous allons avoir une nouvelle mission à mener sur ce PSE: 

  • Son application au travers de la commission de suivi qui sera prochainement constituée.
  • D’autres combats nous attendent sur différents sujets.

Lisez attentivement le plan de sauvegarde de l’emploi, et n’hésitez pas à nous contacter ou le cabinet Sodie en cas de doute ou d’incompréhension.

 

 

31/05/2017

INFO PSE

 Hier matin s'est tenue une réunion du CCE de la CEC toujours sur le PSE 

le point important, même si tous le sont, était la consultation de cette instance sur la cession de 41 baux à des repreneurs. La cession de ces baux était conditionnée par la direction à des offres d’emplois pour les repreneurs  pour les salariés de la CEC (sans garantie d’embauche) les membres du CCE ont voté une délibération  afin de ne pas priver les salariés d’une possibilité d’emploi. 

Un autres point abordé par les membres du CCE à été la marche arrière brutale par la direction concernant le plan de départ volontaire des salariés du siège.

La direction n’avait, à 12 h, toujours pas communiqué auprès des salariés du siège, ils ont été informés soit par les réseaux sociaux soit par les élus du siège et notamment par ceux de SUD.

SUD a pointé du doigt les risques psychosociaux que cette brutale décision faisait subir aux salariés. Ce point va être abordé au-cours de la réunion de l’ICCHSCT qui doit avoir lieu vendredi. 

Des services du siège ont déjà fait l’objet de restructuration, des éclatements ont déjà eu lieu quid de ces salariés et de leur devenir? Cela fait 8 jours que la direction doit annoncer l’arrêt de son projet aux salariés du siège, à 12 h elle ne l’avait toujours pas fait! 

Cela démontre une fois de plus le peu de considération  qu’elle a envers ces salariés, qu’ils soient au siège, dépôt ou dans les magasins. pour ceux qui étaient encore crédules, voici une nouvelle preuve que pour la direction nous ne sommes que des matricules.

Cette brutale volte face va accentuer (comme l’a fait remarquer notre représentant syndical au CCE) le manque de confiance et de visibilité du projet de redressement du directeur général M. Thirache. 

 

 

 

30/05/2017

INFO PSE

 Lundi les organisations syndicales ne se sont pas  prononcées sur l’accord et le contenu du PSE . 

4 organisations syndicales étaient présentes ( SUD CGT FO et CFE CGC) pour parapher un accord qui proroge la durée des consultations des IRP jusqu’au 13 juin.

Pour les salariés qui sont dans l’incertitude et l’attente depuis plusieurs mois, nous les informons que cette prorogation n’aura pas d’effet sur le début des mises en application des mesures du PSE et la fermeture des points de vente. 

Pourquoi cette prorogation?

Le projet d’accord final et les avancées que l’intersyndicale CGT, CGC FO CFTC et SUD ont obtenu sont conditionnées par l’abandon des injonctions que le CCE et l’ICCHSCT ont déposé auprès de la DIRECCTE. Des réunions sont programmées afin que les élus du CCE et de l’ICCHSCT prennent position sur le sujet. 

Qui sera signataire de l’accord?

A aujourd’hui nous n’avons aucune certitude si ce n’est que SUD Vivarte sera signataire; cette décision a été entérinée par le bureau syndical après avoir consulté ses militants. 

Pour les autres syndicats de l’intersyndicale, ils doivent rencontrer leur fédération dans les jours à venir pour avoir le pouvoir de signature.

 

 

 

 

 

 

 

trait

Prochains rendez vous

trait

 

                      

 

 

 

Pour recevoir toute l'actualité sur notre syndicat merci de vous inscrire des maintenant a notre Newsletter.
Conditions d'utilisation

 

 

trait

QUI SOMMES NOUS ?

trait

 

Le Syndicat SUD Vivarte est né en 2001. Les militants fondateurs du syndicat sont issus de syndicats confédérés; ils ont pris la décision de monter un syndicat autonome suite à des désaccords avec des fédérations et au manque d’autonomie que celles-ci donnaient aux militants, refusant la signatures de certains accords sans laisser la parole aux militants de l’entreprise.

 

Un peu d’histoire...

logo

La création de SUD Vivarte est aussi la conséquence du besoin exprimé par les salarié(e)s d’une autre forme de syndicalisme :

  • Ancré dans l’action collective (du tract à la manifestation...) qui a pour objectif d’inverser le rapport de force au profit des salarié(e)s,
  • Qui donne en priorité la parole aux salarié(e)s et à la démocratie au plus près du terrain en opposition aux stratégies des appareils syndicaux traditionnels,
  • Qui privilégie l’information, de tous les salarié(e)s pour permettre à chacun de se faire son opinion et d’être acteur de ses choix,
  • Qui ne s’arrête pas aux portes du groupe Vivarte, participe aux actions et aux différentes luttes,
  • Qui combat pour les égalités des droits des femmes, des homosexuels et des travailleurs étrangers...

 

Ce syndicalisme a été contesté dès le départ par la direction groupe Vivarte et malheureusement par d’autres syndicalistes. Ainsi SUD Vivarte a du supporter 7 procès. Depuis de plus en plus de salarié(e)s ont fait le choix de renouveler le syndicalisme. En 2006 SUD Vivarte a obtenu la représentativité au niveau de la C.E.C (Compagnie Européenne de la Chaussure), et, siège depuis au comité de groupe Vivarte.

Renforcer SUD Vivarte par l’adhésion, le militantisme, le vote lors d’élections professionnelles, c’est donner un message fort et sans ambiguïté à la direction. Un message de défense des intérêts de l’ensemble des salarié(e)s du groupe, de refus de tout démantèlement. Un message clair de la volonté des salarié(e)s de prendre la parole sans la laisser à des appareils syndicaux . En résumé, un message de solidarité, d’unité et de démocratie.

 

Le groupe Vivarte regroupe les enseignes suivantes:

Accessoire Diffusion, André, Besson chaussure, Caroll, Chaussland, Chevignon, Cosmoparis, Fosco, Kookaï, La Halle, La Halle aux chaussures, Défi Mode, Merkal, Minelli, Naf Naf, Pataugas et San Marina

 

Le syndicat SUD Vivarte, est adhérent au syndicat SUD commerce et service et par conséquent à l’ Union Syndicale Solidaires.

 

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.
Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.