test gqsdfghjk

syndic sud vivarte

facebook2      twitter2

trait

ACTUALITES

trait

 

IMG 6175

29/ 11/ 2018   

Comité de groupe le 12 décembre

Le 12 décembre prochain doit se tenir un comité du groupe qu'elles vont être les annonces faites à cette occasion? Cette réunion est à l'initiative de Patrick PUY et les membres de l'instance ignorent encore tous de l'ordre du jour. 

 

09/ 11/ 2018  

PROJET FUSION - RÉUNION N°7

La direction a-t-elle vraiment la volonté de négocier?

La direction nous a imposé une date butoir au 15 novembre 2018 (pour une fusion au 1er janvier 2019) pour établir le planning prévisionnel des négociations.

Comme les échanges sont loin d’être terminés, elle nous propose trois dates supplémentaires

pour finir tardivement les réunions le 18 décembre 2018.

Le projet d’accord rédigé reprenant tous les thèmes abordés ne sera présenté que le 6 décembre!!!

STOP à la précarité!

La rémunération variable est une source de revenu complémentaire pour la plupart d’entre nous

afin de réduire la précarité de nos métiers.

La direction nous a présenté les grands axes de son nouveau variable des halles unifiées.

Or, malgré de multiples demandes, elle n’est toujours pas en mesure de nous présenter son projet;

et prévoit de le faire uniquement le 13 décembre.

Quand la direction va-t-elle nous écouter?

Les réunions sont de plus en plus courtes et de moins en moins structurées.

Elle nous demande de formuler des propositions, ce que nous faisons systématiquement.

Elle les entend mais ne les écoute pas !!!

STOP à la baisse des acquis!

SUD demande le meilleur pour tous.

Pour la direction, ce sera le minimum pour tous !!!

Quand cela l’arrange, elle prend soit la convention collective du vêtement soit celle de la chaussure

sans même tenir compte des accords plus favorables.

 

 06/ 10/ 2018   

         PROJET FUSION - RÉUNION N°4

 

Dans son compte rendu de la dernière réunion des négociations diffusé en magasin, la direction annonce que celle-ci s'est tenue en date du 4 octobre et envoie son compte rendu la veille en date du 3 octobre.

Où la direction a-t-elle la tête  ?

Le doute est permis concernant la fiabilité du contenu de ce document.

La rémunération fixe  :

Les responsables de magasin seront des directeurs de magasin  : le salaire appliqué sera celui fixé par la convention collective du vêtement. Le minimum pour tous,  bien sûr  !!! 

Pour les responsables en couple, aucune proposition de la  direction  !!! Que vont-ils devenir  ???

Les arm chaussures passeront agent de maîtrise, avec toujours le minimum pour tous.

Pour tous les salariés, retour de la prime d’ancienneté mais la direction n’a donné aucun exemple. Tout est approximatif. Aucun chiffre, aucune simulation. 

La rémunération variable  :

La direction a fait un constat, le constat que tout le monde connaît  :  les salariés de la Hav ont des primes et les salariés de la Hac  quasiment plus. 

Afin de convaincre les représentants de la Hav de la nécessité de changer le variable,  la direction nous a présenté des tableaux, des croisements de données incomparables . LOL

La direction de la Hac reconnaît que pour ce sujet «  la Hac souffre d’un mal endémique» ( propos tenus en réunion). Pourtant le service rh est en place depuis longtemps  !!!

Pourquoi n’ont-ils pas réagit avant  !!!

Nous attendons encore des propositions...

Des représentants du dépôt étaient présents à cette réunion, la direction n’a rien proposé pour eux. 

ETRANGE  !!! POURQUOI  ??? Quel sort leur réserve-t-elle  ? Et Les salariés du sièges  ?

A quoi joue la direction  ! Elle impose aux salariés une fusion et veut que les syndicats signent un  accord.

A-t-elle VRAIMENT envie d’un accord  ? A ce stade avancé des négociations, nous doutons.

Et vous qu’en pensez vous  ?

N’hésitez pas à partager votre avis sur notre page facebook, le site SUD VIVARTE

ou si vous avez des questions, contactez nous.

INFOS CE HAC SEPTEMBRE

La direction a annoncé des fermetures de magasins  : Ivry sur seine, le Mans Allones, Luçon, Vitry le François, St Avold, Villeneuve d’Asq, Avène Nancy Essey.  D’autres fermetures seront annoncées dans les prochains mois et des magasins vont passer en mixte. 

Sur le réseau hac, il faut savoir qu’une centaine de magasins sont dans le rouge… et la direction est favorable à l’idée qu’ un responsable de magasin puisse piloter plusieurs points de vente.

tract envoyé en magasins

 

17/07/2018

Contournement ou pas des mesures du PSE par la direction de la CEC? 

 

La direction a projeté des slides en juin dernier en CHSCT concernant un  projet de magasin mixte à St Gaudens (commune de haute Garonne) sans  fournir aucun documents. Ce projet (qui n’en est plus un) a pour but de fermer les deux magasins. 

Une HAC déficitaire à un niveau important et une HAV beaucoup moins déficitaire, pour ne faire plus qu’un magasin mixte (projet d’entreprise). 

Là ou le bas blesse, c’est que la direction s’est engagée dans l’accord du PSE de la CEC, de faire bénéficier les salariés de la CEC des mesures du plan pour les magasins qui fermeraient pour motif économique (article 8), ainsi que pour les salariés des magasins concernés par un transfert de leur contrat de travail au sein de la HALLE en application de l’article L.1224-1 du code du travail (article 9). 

Ce projet de passage en magasin mixte sous l’enseigne CEC est très questionnant à moins de six mois du projet de fusion qui vise à l’absorption de la CEC par la HAV. Quelle est l’utilité  de ce projet et l’impact sur les salariés de la HAV qui vont subir un transfert de leur contrat de travail vers la CEC,  laquelle sera en tout état de cause absorbée par la HAV dans six mois à peine ? Quelle utilité et quels impacts pour les salariés de la CEC d’intégrer ce nouveau magasin sous l’enseigne CEC alors que la société sera absorbée dans six mois par la HAV ? Pourquoi mettre en œuvre ce projet maintenant ? Pourquoi choisir de créer ce magasin mixte sous l’enseigne CEC qui n’existera plus dans six mois ? N’y aurait-il pas une volonté dissimulée de  la part de la direction de contourner l’application de notre accord majoritaire sur le PSE de 2017?

Beaucoup d’interrogations qui nous laissent pour le moins perplexe ainsi que les membres du CHSCT, nos avocats ont été saisie du dossier et nous conseillerons sur les suites à donner sur ce dossier.

 

 

14/07/2018

Négo mise en place CSE Dépôt

 

Une réunion de négociation s’est tenue dont le sujet concernait la mise en place du CSE sur l’établissement dépôt . Le CSE a pour vocation à remplacer le comité d’établissement, les délégués du personnel ainsi que le CHSCT;  c’est suite à une des ordonnances Macron très controversée par les syndicats que cette nouvelle instance représentative du personnel a vu le jour.

Pour faire court, il y a moins de représentants du personnel, avec moins de moyens et plus de travail! 

Lors de ce semblant négociations le syndicat SUD Vivarte a fait plusieurs propositions:

  • Augmentation du nombre d’élus 14,  pour 11 prévu par la loi
  • Augmentation des heures de délégations 45 h pour 22 h 
  • Nous avons demandé que les suppléants puissent participer aux réunions
  • La mise en place d’un crédit d’heures pour les représentants syndicaux

Etcétéra 

A toutes ces propositions d’amendement la direction nous a répondu qu’elle se tiendrait au cadre légal, et nous proposait généreusement 4 heures de délégation pour le secrétaire. 

En fait quel était le but réel de cette négociation à l’initiative de la direction? 

A travers cet ersatz d’accord la direction souhaite faire entériner par les organisations syndicales le fait que le dépôt est à ces yeux un établissement distinct et cela dans quel but?? 

là notre imagination est très fertile comme les projets machiavéliques de nos dirigeants (vente externalisation etc….) déjà des acheteurs potentiels visite les dépôts 

Au vu de la position et du manque d’ouverture de la direction SUD Ne sera pas signataire et ce,sans même attendre les contre-propositions, qui plus est la mise en place du CSE sur le dépôt va à l’encontre de certaines ordonnances Macron, et nous nous réservons la possibilité de saisir la DIRRECT pour annuler les éventuelles élections.

 

Nelly Doussang

 

 

 

trait

QUI SOMMES NOUS ?

trait

 

Le Syndicat SUD Vivarte est né en 2001. Les militants fondateurs du syndicat sont issus de syndicats confédérés; ils ont pris la décision de monter un syndicat autonome suite à des désaccords avec des fédérations et au manque d’autonomie que celles-ci donnaient aux militants, refusant la signatures de certains accords sans laisser la parole aux militants de l’entreprise.

 

Un peu d’histoire...

logo

La création de SUD Vivarte est aussi la conséquence du besoin exprimé par les salarié(e)s d’une autre forme de syndicalisme :

  • Ancré dans l’action collective (du tract à la manifestation...) qui a pour objectif d’inverser le rapport de force au profit des salarié(e)s,
  • Qui donne en priorité la parole aux salarié(e)s et à la démocratie au plus près du terrain en opposition aux stratégies des appareils syndicaux traditionnels,
  • Qui privilégie l’information, de tous les salarié(e)s pour permettre à chacun de se faire son opinion et d’être acteur de ses choix,
  • Qui ne s’arrête pas aux portes du groupe Vivarte, participe aux actions et aux différentes luttes,
  • Qui combat pour les égalités des droits des femmes, des homosexuels et des travailleurs étrangers...

 

Ce syndicalisme a été contesté dès le départ par la direction groupe Vivarte et malheureusement par d’autres syndicalistes. Ainsi SUD Vivarte a du supporter 7 procès. Depuis de plus en plus de salarié(e)s ont fait le choix de renouveler le syndicalisme. En 2006 SUD Vivarte a obtenu la représentativité au niveau de la C.E.C (Compagnie Européenne de la Chaussure), et, siège depuis au comité de groupe Vivarte.

Renforcer SUD Vivarte par l’adhésion, le militantisme, le vote lors d’élections professionnelles, c’est donner un message fort et sans ambiguïté à la direction. Un message de défense des intérêts de l’ensemble des salarié(e)s du groupe, de refus de tout démantèlement. Un message clair de la volonté des salarié(e)s de prendre la parole sans la laisser à des appareils syndicaux . En résumé, un message de solidarité, d’unité et de démocratie.

 

Le groupe Vivarte regroupe les enseignes suivantes:

Accessoire Diffusion, André, Besson chaussure, Caroll, Chaussland, Chevignon, Cosmoparis, Fosco, Kookaï, La Halle, La Halle aux chaussures, Défi Mode, Merkal, Minelli, Naf Naf, Pataugas et San Marina

 

Le syndicat SUD Vivarte, est adhérent au syndicat SUD commerce et service et par conséquent à l’ Union Syndicale Solidaires.

 

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.
Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.